3 petits trucs pour économiser | Chronique économie familiale

Petits trucs pour économiser au quotidien

Suite à l’exercice de votre budget, quel est votre constat?  Est-ce que votre situation financière est déficitaire ou rentable et équilibrée?  Regardons ensemble où il est possible d’économiser.

Les frais d’électricité 

Je vous suggère de demander les paiements égaux, si ce n’est déjà fait.  En appelant chez Hydro-Québec, vous pouvez demander que les frais d’électricité soient répartis sur 12 mois en 12 versements égaux.  Donc, si l’an dernier, vous avez eu des frais totaux de 2600$, il devrait vous en coûter 216.67$ par mois.  Ça ne change rien à la dépense annuelle mais ça permet de budgéter et ça évite d’avoir à payer des factures élevées en hiver, parce que nos paies ne sont pas plus grosses en hiver…  Hydro-Québec révise annuellement le montant des versements égaux, selon l’historique de consommation.

Autres trucs, on ferme les lumières dans les pièces non occupées, on baisse les thermostats de quelques degrés lorsqu’on est au travail et pendant la nuit, on peut faire sécher les vêtements sur un séchoir à linge ou sur la corde à linge en été, cuisiner plusieurs plats en même temps pour rentabiliser le temps d’utilisation du four (on cuit un poulet et un pâté chinois), brancher la voiture 30 minutes ou 1 heure avant de partir de la maison.

Les assurances 

Vous pouvez « magasiner » vos assurances périodiquement, soit à chaque 2-3 ans.  Vous appelez quelques compagnies d’assurances et vous validez si vous pouvez économiser pour la même couverture d’assurance.  Parfois, ça vaut vraiment la peine de changer d’assureur.  Un autre truc est d’assurer nos véhicules et notre habitation avec la même compagnie d’assurance.  En règle générale, ça permet d’épargner en 10% et 20% sur chacune des polices.  Vous pouvez aussi évaluer l’option de prendre une franchise plus élevée.  Par exemple, avoir une franchise de 500$ en cas d’accident automobile plutôt qu’une franchise de 250$.  Mais je vous suggère fortement de prendre des assurances même si le budget est serré.  C’est trop triste de voir des familles à la rue, après un incendie, avec aucune assurance.

Du côté des assurances-collectives, c’est important de vérifier si la couverture d’assurance pour certains soins de santé coûte plus cher que le bénéfice apporté.  Par exemple, si vous devez payer 600$ de plus en 2 ans pour bénéficier d’un remboursement de 250$ pour les lunettes, ce n’est pas avantageux.  Par contre, si toute la famille a besoin de lunettes (4 personnes X 250$ = 1000$ de remboursement), l’investissement est approprié.

Les gâteries

On se paie tous des petites gâteries parce qu’on travaille fort, on manque de temps, et on le mérite bien.  Toutefois, sur une base annuelle, un café matinal de 2$ par jour, 5 jours par semaine, 52 semaines par année représente un montant de 520$.  En plus, d’être très polluant au niveau de l’environnement, si on considère les verres jetables.  On investit dans une tasse réutilisable et on prépare un peu plus de café pour la route.  On peut aussi préparer des muffins ou des pains au bananes le week-end, pour les matins pressés.  On économise et on évite le gaspillage alimentaire.  

Je vous laisse à ces réflexions.  Dans le prochain article, je parlerai de trucs pour économiser à l’épicerie et bien manger toute l’année tout en diminuant le gaspillage alimentaire.

Mes trucs pour mieux passer à travers le rhume

Cela fait des semaines que tout le monde autour de moi est malade et c’est finalement mon tour. J’espérais m’en sortir mais non. Depuis hier, j’ai tous les glorieux symptômes d’un bon rhume et après une terrible nuit, je m’offre une journée de repos forcé. Comme je ne suis jamais vraiment capable de relaxer à 100%, je me suis dit que tant qu’à être clouée au lit, j’allais en profiter pour partager avec vous les petits trucs et astuces qui m’aide à me sentir mieux quand je suis enrhumée. Rien de scientifique ici, juste du réconfort.

  1. Le Vicks. Ce fameux VapoRub qu’on a tous à la maison. Ici, on a une petite (grosse) obsession avec le Vicks donc on doit en avoir 2-3 pots tous bien entamés. J’aime aussi beaucoup la version pour bébé pour Novalie. En partant, j’adore l’odeur donc ça aide. J’aime tout simplement laisser le pot ouvert sur ma table de chevet quand je dors ou sur mon bureau pendant que je travaille. L’odeur se diffuse alors doucement. Sinon, j’en applique généreusement sur le dessous de mes pieds que je couvre de grosses chaussettes douces avant d’aller dormir. Ma grand-mère ajoutait des oignons dans tout ça mais je ne suis pas rendue là dans mes expériences. L’usage le plus classique maintenant, je frotte l’onguent sur ma poitrine pour aider à la congestion. J’ai aussi vu qu’on peut se faire des genres de bombes pour la douche avec le Vicks et j’ai très envie d’essayer.
  1. L’huile essentielle d’eucalyptus. Une huile que j’aime particulièrement utiliser quand je suis congestionnée. On retrouve d’ailleurs de l’essence d’eucalyptus dans le Vicks. J’aime la mettre à l’oeuvre dans mon diffuseur avant d’aller dormir ou en mettre quelques gouttes dans mon bain ou dans la douche. Avec la vapeur et la chaleur, ça fait un cocktail parfait pour les nez bouchés.
  1. Un bain chaud. Toute la journée hier, j’ai eu froid. Impossible de me réchauffer on aurait dit. Dès que Samuel est revenu du travail, je suis allée me couler un bon bain chaud avec du sel d’epsom (c’est bon pour les douleurs musculaires qui accompagne souvent un rhume et aussi pour la détente) et un gel moussant à l’eucalyptus, vous l’aurez deviné. Tout ça ensemble a fait en sorte que je me sentais déjà beaucoup mieux à la sortie du bain.
  1. Une soupe au bouillon de poulet. Un classique en saison froide et donc en saison de microbes. J’en cuisine à l’année mais je dois dire qu’il n’y a rien de plus réconfortant qu’une soupe poulet et riz dans une tasse. C’est tout ce que j’ai envie d’avaler d’ailleurs.
  1. Une tisane citron et miel. Je m’en fais plusieurs tasses par jours, ça réchauffe le corps et ça fait du bien à la gorge. Je commence par presser le jus d’un demi citron dans une tasse à laquelle j’ajoute une c. à thé de miel de bonne qualité. Versez là-dessus de l’eau bien chaude et c’est aussi simple que ça. C’est bon au goût et facile à faire, aucune excuse pour ne pas l’essayer. Vous pourriez aussi ajouter du gingembre fraîchement râpé, un peu de Cayenne, du curcuma… Il y a plein de façons de booster cette boisson chaude.

Ce sont les 5 petites choses que j’aime faire pour rendre les journées de maladies moins pénibles. Comme vous le savez déjà, c’est très important de boire beaucoup d’eau et de bien se reposer. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire mais il vaut mieux prendre une journée de repos complet plutôt que de traîner de la patte pendant plusieurs jours.

Bonne chance si les microbes sont déjà débarqués chez vous, profitez-en pour rester sous les couvertes à écouter des films de Noël. C’est ce que je ferai ici en tout cas.

Chronique économie familiale | Ma première collaboratrice

Bonjour à tous,

Je suis simplement une maman et une mamie qui a beaucoup travaillé pour offrir le meilleur d’elle-même à ses enfants et aussi répondre à leurs besoins (de base et un peu plus).  

J’aimerais partager avec vous des petits trucs que j’ai développé au fils des ans pour être en mesure de budgéter, de boucler les fins de mois et de s’offrir de petits luxes à l’occasion pour se faire du bien et pour créer des souvenirs.  J’aimerais aussi répondre à vos besoins ou à vos questions en matière d’économie familiale.  C’est très large comme sujet, j’en suis consciente.  Je ne suis pas une diplômée d’Harvard mais je fais preuve de « gros bon sens » et j’ai bon système « D » (débrouillardise).

Je viendrai à l’occasion échanger des trucs concernant le budget familial, le gaspillage et le recyclage alimentaire, les sorties en famille, la rentrée scolaire, la préparation aux fêtes de Noël, l’organisation de la maison, l’épargne etc.  Bref, tout ce qui coûte des sous et comment s’en sortir avec le sourire.

À bientôt!

Alors n’hésitez pas à déposer vos commentaires ou vos suggestions de sujets.  Je tenterai d’y apporter mon grain de sel, sans prétention et en toute humilité.

Pourquoi un blog?

(photo par Laurie-Anne Thuot)

J’imagine que c’est la question qui vous trotte en tête en ce moment. Pourquoi un blog, Alex? Ça fait lonnnnngtemps que ça me trotte en tête. C’est vers la fin de ma grossesse que j’ai entrepris les premiers pas vers ce blog.

L’idée m’est venue à lire vos messages un peu partout sur mes différentes plateformes. La majorité d’entre eux étant des questions. Vous me demandez : « c’est dans quel vlog déjà que tu partages ta recette de salade de pâtes? », « où je peux l’acheter ton masque d’argile? », « c’est quoi ton mascara préféré en pharmacies? », etc.
J’en conviens, qu’à travers toutes mes vidéos sur Youtube, Instagram, les stories… parfois, c’est difficile de s’y retrouver. Je voulais un endroit où je pourrais regrouper toute l’information que je partage sur mes différentes plateformes.

Il y a aussi mon entrée dans la maternité qui amène son lot de nouveautés. Certaines d’entre elles que j’aimerais partager avec vous mais je découvre que je suis moins à l’aise de parler de choses plus sérieuses et émotives en vidéos, comme je le fait habituellement. J’ai essayé, mais je bloque, je cherche mes mots. C’est à ce moment que je me suis rendue compte qu’écrire me manquait. J’ai toujours tenu des journaux intimes étant plus jeune et j’ai eu un blog pendant longtemps dans le passé (alexx-ee.skyrock.com mes amis!). Écrire, ça me libère l’esprit, ça me fait du bien et disons-le, c’est plus rapide que de filmer, monter et publier une vidéo sur Youtube. #momlife

Vous avez peut-être remarqué les quelques textes sous certaines de mes photos Instagram où je m’ouvrais un petit peu plus. Seulement, je trouve qu’Instagram, ce n’est pas la plateforme idéale pour partager un texte. Il passe souvent inaperçu car on porte plus attention aux photos qu’au texte.

Donc en gros, c’est ça. C’est ici que vous retrouverez clairement et efficacement tout ce qui se trouve éparpillé ailleurs. Je ne vous promets pas nécessairement d’exclusivité mais je sens que je ce pourrait être le début de quelque chose de nouveau. Je me sens inspirée et je suis très heureuse de commencer ce projet.

Merci de me suivre et d’embarquer avec moi, d’un réseau, à un autre.