Le budget | Chronique économie familiale

Le budget!  C’est quoi ça?  Un petit mot ennuyant qui peut en intimider plus d’un.  Nous allons tenter ici de démystifier la chose et d’y voir un peu plus clair.

On peut préparer un budget sur Excel, sur certaines applications mobiles mais aussi sur une bonne vieille feuille de papier.  En version papier, vous aurez besoin d’une calculatrice pour vous faciliter la tâche.  Ce serait bien d’avoir en main vos derniers relevés bancaires et vos derniers talons de paie.  

Je suggère de préparer un budget mensuel et ensuite de l’adapter en fonction de vos entrées d’argent (paies à la semaine ou aux deux semaines). Êtes-vous prêt?  On commence…

La section des revenus :

Facile! On note ici tous les revenus ou entrées d’argent mensuelles : Paies de notre employeur, assurance-emploi, allocations familiales, pensions alimentaires, prêts étudiant, remboursement de TPS (aux 3 mois) ou crédit de solidarité, revenus de pension, etc.  On fait le total des entrées d’argent mensuelles.   Heureusement, certains mois ont un période de paie de plus, selon le nombre de jeudi.  Vous pouvez conserver ces montants en surplus pour pallier aux imprévus ou pour payer le solde de vos cartes de crédit.  Voici un exemple que j’ai préparé : 

La section des dépenses :

Histoire de ne rien oublier et de s’y retrouver facilement, je vous suggère de regrouper les dépenses par catégories :  Logement, Autos, Services publics et Communications, Alimentation, Frais scolaires ou reliés aux enfants, Loisirs et dépenses personnelles, Santé, Épargne, Frais bancaires.

Dans la section Logement, j’inscrirais tout ce qui a trait au logement, soit :  Le loyer ou l’hypothèque mensuelle, les assurances de la propriété, les taxes scolaires et municipales, l’assurance-hypothèque, les entretiens de maison comme le déneigement, la tonte de la pelouse ou les frais d’entretien de la piscine.

Dans la section Auto, j’inscrirais tout ce qui touche aux frais de transport :  Prêt auto, essence, réparation, assurance de l’auto, les plaques et le permis de conduire et les frais de transport en commun.

Dans la section Services publics et Communications, je noterais les frais reliés à l’électricité ou au gaz, le câble télé ou l’abonnement à Netflix ou autre, les frais internet et les frais de cellulaires ou de lignes fixes.

Dans la section Alimentation, je viendrais lister les frais d’épicerie et de pharmacie, les abonnements de cafétérias à l’école ou au travail.

Pour les Frais scolaires ou associés aux enfants, on note les frais de garderie, les inscriptions scolaires, les frais de manuels et de fournitures scolaires, les inscriptions aux activités parascolaires et sportives, etc.

Dans la section Loisirs et dépenses personnelles, je viens mettre des montants pour les sorties, les restos, les spectacles, les voyages.  Ensuite au niveau des dépenses personnelles, je note les vêtements et les soins personnels (coiffeur, esthéticienne, produits de beauté, manucure, etc.).

Dans la section Santé, je note les frais de médicaments, le dentiste, les lunettes ou lentilles de contact et tous les spécialistes non-remboursés :  massothérapeute, ostéopathe, chiropraticien, par exemple.

Dans la section Épargne, vous venez inscrire les montants épargnés dans un compte d’épargne, dans un REER, un CELI ou un REEE ou les versements mensuels aux différentes cartes de crédit.

Dans la section Frais Bancaires, vous venez inscrire le montant que votre institution financière vient prélever dans vos comptes bancaires à la fin de chaque mois.

Une fois qu’on a listé toutes les dépenses, on fait le total de chacune des sections de dépenses puis le total de toutes les dépenses.  Voici un exemple :

Le total des revenus moins le total des dépenses, nous donne un montant positif si nos revenus sont suffisants pour couvrir nos dépenses et à l’inverse, il sera négatif si nos revenus ne couvrent pas nos dépenses.  Prenez le temps de faire l’exercice!

Je crois que le budget est un excellent outil de départ pour savoir où l’on s’en va ou je devrais dire où va notre argent.  Si on note sérieusement nos dépenses et qu’on constate où sont les dépenses inutiles, on peut ainsi prendre action et agir afin de rétablir la situation et faire des choix possiblement plus judicieux en matière de finance personnelle.

Également, le budget devrait être révisé régulièrement, à chaque année pour valider que nos finances tiennent la route ou soit à toute les fois qu’il y a un changement dans notre situation financière ou personnelle.  Que se soit le changement d’employeur, la perte d’un emploi, un mariage, une séparation, la naissance d’un enfant, le budget devrait être revu afin s’adapter  et de faire le point sur la nouvelle situation.  

Bon exercice financier et on se reparle bientôt de petites solutions efficaces pour améliorer notre gestion financière personnelle.

Modèle de budget à télécharger