Mon 4e trimestre | 2e grossesse

Comme je suis heureuse de pouvoir prendre le temps d’écrire aujourd’hui! Cela m’a manqué dans les derniers mois. J’avais hâte de vous parler de mon expérience post-partum et je pense que c’est un bon sujet pour mon retour ici: le 4e trimestre.

Le 4e trimestre, c’est quoi?

J’aurais beaucoup aimé être mise au courant du 4e trimestre lors de ma première grossesse. Cette fois-ci, je me suis beaucoup plus informée sur l’après grossesse et je dois dire que ça m’a été d’une grande aide. Vous savez surement que l’on divise la grossesse en trois trimestres… Le 4e trimestre, ce sont les trois mois qui suivent l’accouchement. On parle d’une période où bébé est dans un stade d’adaptation intense (et maman aussi!) et donc, il aura besoin de beaucoup de proximité avec ses parents, son sommeil sera irrégulier, il voudra boire souvent, ses pleurs seront fréquents… Pour ne nommer que quelques états possibles. Bref, le bébé aura besoin de nous pas mal en tout temps et c’est NORMAL! Et surtout, ce n’est qu’une phase. Si je ne pouvais vous donner qu’un seul conseil sur la période post-partum, ce serait d’aller lire sur le 4e trimestre. C’est réellement ce qui a fait que j’ai bien vécu ça cette (2e) fois.

Une première expérience plus difficile

Pour être transparente avec vous, je redoutais un peu ma période post-partum. J’en ai déjà parlé un petit peu, mais j’ai trouvé ça difficile avec Novalie. Je me sentais isolée, incomprise, coupable… Il me semble que pour toutes les mamans autour (mais surtout sur IG, vive la comparaison!) de moi, c’était si facile. Le fait que mon allaitement auquel je tenais beaucoup se passe tout sauf comme je l’avais imaginé, n’a pas aidé non plus ​(Je vous parlerai d’allaitement dans un autre article).​ J’ai vraiment eu comme une claque au visage! La maternité ne se passait pas exactement tel le grand rêve que je caressais et visualisais depuis des années. Ces mois ont été assez difficiles, mais avec le support et l’amour de mon Sam, on a passé au travers, en famille. Novalie et moi avons appris à nous connaître, à s’aimer de plus en plus chaque jour. J’ai pris confiance en moi et surtout en mon rôle de maman et je ne le l’échangerais pour rien au monde.

Accueillir un deuxième bébé avec appréhension

Deux ans plus tard, j’avais la crainte de vivre le même  »choc ». Finalement, 3 mois pile après la naissance de ma 2e fille, je peux vous dire avec bonheur que mon expérience fût réellement toute autre. Je ne vous dis pas que c’est facile. Les nuits très courtes, l’allaitement, le manque de temps pour soi, c’est ​challengeant,​ mais j’ai navigué à travers ça avec beaucoup plus d’assurance et de calme. Pas toujours, mais quand même. Oui, je me suis réveillée en pleurant quelques nuits parce qu’Olivia voulait boire pour la 50e fois! Oui, j’ai pleuré parce que voulais juste aller me laver mais que non, elle avait besoin de moi. Oui, j’ai pleuré parce que je trouve ça difficile d’avoir moins de temps de qualité avec ma plus vieille… Ça, c’est réellement ce que j’ai trouvé le plus difficile, le plus crève-coeur. J’avais l’impression que je  »trahissais » Novalie. Que plus jamais je n’aurais de temps pour elle. Que plus jamais, je serais capable d’aller la border, de lui faire prendre son bain, de jouer avec elle tranquillement. Mais comme pour bien des choses dans la maternité, ce n’est qu’une phase. Les boires d’Olivia se sont tranquillement espacés (j’ai allaité aux 1h30 max tout son premier mois) et j’ai retrouvé des moments de qualité seule avec Novalie.

Ne pas s’oublier!

Parmi les choses que je trouve difficiles dans la période post-partum, il y a le fait d’avoir très peu de temps à moi. Je suis quelqu’un qui a besoin de solitude, j’ai toujours été comme ça et avec un nouveau-né, c’est assez difficile d’en avoir… surtout si tu allaites. J’adore ma fille et j’adore l’allaiter, mais par moments, je vous avoue que je rêvais de  »reprendre » mon corps juste pour quelques heures. Quelque chose qui m’aide beaucoup à rester  »sereine », c’est de prendre le temps de prendre soin de moi. On s’entend, je n’ai pas le temps pour une pédicure, un masque et un bain de deux heures, mais juste de prendre une bonne douche et de faire ma routine de soins de la peau avant de me coucher ou de me maquiller juste un petit peu le matin, ça me faisait sentir moi, ça me faisait sentir bien. Il y a quelque chose que je trouve très rassurant dans le fait de conserver une partie de la routine que j’avais avant. Avoir mes collations favorites jamais bien loin, ça aussi c’était un petit réconfort instantané!

Pour terminer avec le côté plus  »mental » du post-partum…

Quand je regarde nos 3 derniers mois, je vois du beau. Je suis fière d’avoir travaillé fort pour allaiter ma fille et que cela fasse en sorte que ce soit beaucoup plus facile qu’au départ, aujourd’hui. Je suis fière de m’être écoutée et d’avoir demandé de l’aide quand j’avais besoin de repos. Je suis fière de m’être respectée en sachant mieux quelles étaient mes limites, cette fois. Contrairement à mon premier accouchement, j’avais comme seul objectif de profiter de cette période magique et précieuse qui ne reviendra jamais. À Novalie, je me mettais beaucoup de pression pour continuer d’entretenir aussi souvent mes plateformes (YouTube, Instagram, etc). Je voulais être capable de faire tout ce que je faisais avant d’avoir un bébé. J’essayais fort, mais la vie s’est chargée de me ramener les deux pieds sur terre en me faisant comprendre que la seule chose qui comptait, c’était mon petit bébé d’amour tout neuf. Le reste, ça pouvait attendre.

Je réalise que j’ai mélangé un peu mes deux expériences post-partum ici, mais c’est que je les compare souvent. Je me surprends à vivre ça totalement différemment.

Une fin de grossesse mouvementée

Maintenant, si on revient en arrière, aux premiers jours/premières semaines, j’ai envie de vous parler des effets plus physiques du post-partum que j’ai expérimentés. Je ne sais pas jusqu’à quel point je vous l’ai partagé, mais j’ai été très inconfortable le dernier trimestre de ma grossesse. ​T’sais​, l’expression  »ne plus s’endurer » et bien c’était moi. J’étais réellement mal dans mon corps et constamment épuisée. Bref, en accouchant, c’est comme si mes symptômes désagréables de grossesse sont partis. ​Boom! ​Comme ça! J’avais mal aux aines et un peu partout, le nez constamment bouché, envie de pipi sans arrêt… Bref, tout ça est parti pratiquement dans le premier 24 hrs suivant mon accouchement. Je n’ai pas été particulièrement enflée pendant ma grossesse, mais les 5 jours après mon accouchement, ​oh la la!​ J’avais mal aux pieds tellement ils étaient enflés. L’infirmière m’a dit que c’était à cause de la péridurale (il me semble). Heureusement, rien qu’un bon massage de pieds de la part de Sam ne peut pas régler. J’ai aussi trouvé que les contractions post-accouchement ont été plus douloureuses cette fois. C’était assez intense, particulièrement lorsque j’allaitais. Encore une fois, c’est très normal puisque c’est ce qui fait que notre utérus reprend sa place et sa forme tranquillement.

Mes essentiels post-partum

J’ai envie de terminer en vous partageant quelques trucs et items que j’ai particulièrement appréciés durant mon post-partum. Premièrement, encore et toujours mon bon vieux gobelet d’eau du DAVIDsTEA. J’avais tellement soif! N’importe quel bouteille qui vous aidera à boire de l’eau plus aisément, c’est un ​must​ selon moi. À mon premier accouchement, j’ai détesté les couches pour adultes. Cette fois, c’était tout le contraire… J’en ai même manqué à l’hôpital! J’ai trouvé ça vraiment pratique de ne pas avoir à coller une énorme serviette sanitaire dans d’énormes bobettes. Toujours niveau hygiène, j’ai adoré (oui, adoré!) ma bouteille de lavement Frida Mom. J’avais apporté un long fil de téléphone en plus d’un chargeur portatif, et j’ai trouvé le chargeur très pratique, autant à l’hôpital qu’à la maison. Je passais souvent plusieurs heures assise à la même place avec bébé qui dormait sur moi, donc c’était pratique pour du divertissement non-interrompu! Niveau allaitement, j’utilise mon Haakaa depuis la 2e semaine de mon allaitement environ et j’ai maintenantune bonne petite réserve de lait au congélo. Côté  »matériel », pas besoin de grand chose pour un post-partum agréable selon moi. Des vêtements confortables, des séries à écouter en rafale, des collations, le support de votre partenaire et vous êtes en affaires! Vous pouvez aussi consulter la page favoris ici, sur mon blog, pour plus de mes items préférés.

Laissez-moi savoir si vous aimeriez que je parle, dans un vlogue ou ici, de ce que j’ai réellement utilisé dans ma valise d’hôpital. Je veux aussi éventuellement vous parler de mes essentiels pour un nouveau-né et comme je vous le disais, de l’allaitement.

Quoi apporter dans sa valise d’hôpital | Liste complète

Puisque vous avez été plusieurs à me dire avoir apprécié ma liste de choses à se procurer pour un nouveau bébé, je me suis dit que la suite logique serait de vous en faire une pour la valise d’hôpital. Je n’ai pas encore fait la mienne pour cette 2e grossesse, mais je me souviens assez bien de ce que j’ai trouvé utile pour ma première expérience.

Avant tout, c’est important pour moi de souligner une chose, amène ce qui te fait sentir bien! On s’en fout que ta belle-soeur trouve que tu amènes trop de choses ou que ta voisine trouve que tu n’en amènes pas assez. Selon moi, il faut apporter ce qu’il faut pour se sentir en confiance, tout simplement. Si pour toi, ça veut dire deux valises bien pleines, let’s go! Si tu n’as pas besoin de grand-chose, c’est parfait aussi.

Ce que je trouve utile peut te paraître totalement inutile et vice-versa. Faites-vous confiance, vous ne manquerez de rien.

*COVID-19. En ce moment, avec le virus qui court, le papa peut être présent à l’accouchement (merci la vie!) mais ne peut pas sortir de la chambre du tout. On poursuit donc le confinement à l’hôpital. Ce qui veut dire qu’il ne pourra pas sortir pour aller chercher le coussin d’allaitement dans l’auto ou le tire-lait parce que ça prend de la place dans la valise. Il ne pourra pas non plus retourner à la maison. Nous amènerons donc plus de collations, car il ne pourra pas non plus aller à la cafétéria. C’est la politique pour l’hôpital où j’accoucherai, à voir avec la vôtre.*

Pour maman:

  • Vêtements de sortie confortables et adaptés à la saison
  • Cardigan ou chandail plus chaud
  • Robe de chambre légère
  • Pantoufles
  • Sandales qui vont dans l’eau
  • Chaussettes
  • Brassières d’allaitement 
  • Jaquette ou pyjamas d’allaitement 
  • Camisoles d’allaitement
  • Plusieurs petites culottes auxquelles on ne tient pas trop
  • Sac pour vêtements sales
  • Bouteille d’eau
  • Tire-lait
  • Chargeur extra long pour le téléphone
  • Coussin d’allaitement

Nous sommes restés presque 5 jours à l’hôpital lors de la naissance de Novalie donc, il n’y a pas beaucoup de choses dans ma valise qui n’ont pas servi. Je n’ai porté que des jaquettes/chemises de nuit le temps de mon séjour. Même que seulement une brassière ou une camisole d’allaitement et une robe de chambre fera surement l’affaire pour cette fois. Je passais tout mon temps dans mon lit, en peau à peau avec bébé, alors je ne portais pas vraiment vêtements. Je ne voulais pas apporter de pantoufles de la maison au risque de rapporter des microbes de l’hôpital, même chose pour mon oreiller. Je me promenais en  »gougounes » qui peuvent aussi servir pour la douche. On suggère souvent d’apporter des serviettes de bain, car celles de l’hôpital sont petites et rugueuses mais personnellement, ça ne me dérange pas du tout. J’aime mieux utiliser de petites serviettes que d’avoir à apporter les miennes et les laver en revenant. Un long fil pour charger le téléphone ou un chargeur portatif, c’est définitivement un must. Il n’y a pas nécessairement de prise près du lit. J’avais apporté mon tire-lait et je m’en suis servi puisqu’il a fallu donner du lait à la seringue au départ et l’infirmière m’avait suggéré de tirer mon lait pour stimuler ma montée laiteuse qui tardait un petit peu à arriver.

Items de toilettes (ne pas oublier papa):

  • Savon pour le corps et le visage
  • Shampoing et revitalisant
  • Shampoing sec
  • Brosses à dents
  • Dentifrice
  • Élastiques et brosse à cheveux
  • Déodorant
  • Crème pour le visage et le corps
  • Baume à lèvres
  • Maquillage si cela vous faire sentir bien
  • Gouttes pour les yeux
  • Serviettes hygiéniques super absorbantes ou couches pour adultes
  • Baume pour les mamelons

J’ai bien aimé avoir un peu de mascara et de cache-cernes sous la main, vous me connaissez. Ça me fait toujours sentir bien de m’arranger un petit peu. Les gouttes pour les yeux, c’est un indispensable pour moi quand je ne dors pas!

Pour papa:

  • Vêtements confortables
  • Pyjamas
  • Chargeur de cellulaire
  • Appareil photo
  • Monnaie (stationnement, machines distributrices)
  • Serviette de bain (l’hôpital fournit celles pour maman mais pas pour papa) 
  • Collations

Je ne me souviens plus si l’hôpital fournissait les serviettes pour papa finalement… Il me semble que oui. À voir avec l’hôpital près de chez vous pour ce qu’ils fournissent ou non.

Petits extras agréables:

  • Couverture
  • Oreiller
  • Veilleuse (pour éviter d’ouvrir une grosse lumière dans la nuit)
  • Sac magique
  • Huile à massage
  • Un maillot (si tu ne veux pas aller dans le bain nu)
  • Playlist/musique 
  • Mouchoirs
  • Petites culottes absorbantes lavables
  • Lingettes intimes/papier toilette (je n’en apporte pas puisque l’hôpital fournit une petite bouteille pour rincer) 

Dans cette liste, j’ai beaucoup aimé avec une couverture de la maison pour le réconfort, mais aussi, car celles de l’hôpital ne sont pas très chaudes et je suis frileuse. La veilleuse, on a beaucoup aimé puisque ça évite d’ouvrir une grosse lumière en pleine nuit. Qu’on me voit nue était définitivement le dernier de mes soucis rendu là donc le maillot, je ne l’amènerai pas. Pour le papier de toilette, j’avais apporté un rouleau que je n’ai pas touché puisque je me servais uniquement de la bouteille pour me rincer et les méga serviettes sont là pour absorber le petit peu d’eau qui reste.

Pour bébé:

  • Un ensemble de sortie confortable et adapté à la saison
  • 2-3 pyjamas
  • 2-3 cache-couches
  • Mitaines, bonnets et chaussons
  • Une couverture chaude
  • 2 couvertures style mousseline
  • Un paquet de couches
  • Un paquet de lingettes
  • Lime à ongles pour bébé
  • Siège d’auto

Novalie a passé la majeure partie de son temps sur nous, en peau à peau donc pas besoin d’autres choses que des petits pyjamas confortables selon moi. À mon hôpital, ils ne fournissent que la première couche donc il faut en apporter, même chose pour les lingettes. Pour le bain, nous voulions donner le premier à la maison donc pas besoin d’apporter des produits.

Et voilà! Je vous mets aussi la vidéo que j’ai filmée il y a 2 ans en faisant ma valise d’hôpital pour la première fois. Et j’ajouterai aussi celle de cette année lorsque ma valise sera faite.

Tout va bien aller, vous ne manquerai de rien, promis!

LISTE VERSION PINTEREST

LISTE VERSION IMPRIMABLE

Essentiels pour un nouveau bébé | Liste complète

Vous avez été quelques-unes à me demander de lister tout ce que ça prend pour accueillir un nouveau-né et bien c’est aujourd’hui que ça se passe. Entendons-nous, ce que vous aurez besoin dépend de vos préférences, vos valeurs et d’un paquet d’autres facteurs. J’ai listé tout ce qui me venait en tête en y ajoutant des notes et des précisions personnelles (ce qui a fonctionné ou non pour nous). Mais vraiment, allez-y avec votre gros bon sens. Je pense que lorsqu’on attend un bébé, particulièrement un premier, on veut tellement bien faire les choses et être certain d’être prêt à 100% que même si on ne peut pas se préparer à ce qui s’en vient (sorry, mais c’est vrai), c’est réconfortant de préparer sa chambre, ses vêtements, ses petites choses.

J’y suis allée en mode plus que pas assez pour la liste, histoire d’être certaine que vous ayez le plus d’informations possible en une seule liste. Ici, il y a des choses qu’on n’a acheté et qu’on a jamais utilisé et d’autres qu’on a rachetés après la naissance de bébé. Si vous êtes comme moi, ça vous réconforte surement d’acheter tout d’avance, mais il y a des choses que j’aurais réellement mieux fait d’attendre que bébé soit là pour acheter. Simplement pour mieux cerner nos besoins. Mais c’est ça être parents, c’est beaucoup d’essai-erreur et on ne peut pas s’en vouloir, car on ne veut qu’une chose: le meilleur pour notre petit trésor.

VÊTEMENTS

  • Cache-couches (mes préférés et plus durables sont ceux-là de chez gap)
  • Pyjamas
  • Chaussettes
  • Bonnets 
  • Mitaines (Novalie n’a jamais rien voulu savoir d’avoir ça dans les mains)
  • Pantoufles
  • Dormeuses (coup de coeur pour Zak et Zoé)
  • Quelques petits ensembles confortables

Pour ce qui est des vêtements, je me suis vite rendu compte que j’avais beaucoup trop de petits ensembles cutes (pantalons avec chandail, robe, etc.) et pas assez de pyjamas et cache-couches. Novalie a passé les premiers mois de sa vie en pyjamas. Plus confortables, plus faciles à mettre et à enlever, facile à laver… Les explosions dans la couche, les régurgis et le reste, ça en fait des occasions pour changer de vêtements et donc bref, on s’est rendu compte que pour nous, les pyjamas, c’était très gagnant. Novalie régurgitait beaucoup jusqu’à ses 6 mois environ donc je passais facilement 3 pyjamas par jour si ce n’est pas plus. Je n’ai pas inscrit de quantités, je vous laisse vous fier à votre bon jugement.

Maintenant, les tailles! On m’avait tellement dit de ne rien acheter de nouveau-née… Mais surprise, ma fille était mini à sa naissance et même la grandeur nouveau-né était trop grande (mais vraiment, même les couches!) elle a donc passé un mois dans des vêtements pour prématurés. Dans notre cas, il a fallu racheter des vêtements plus petits, dès sa naissance. Ce n’est vraiment pas dramatique et j’ai personnellement trouvé que j’avais beaucoup de temps pour faire du shopping en ligne pendant les nombreuses heures à allaiter ma cocotte.

HYGIÈNE

  • Coupe ongles ou lime à ongles
  • Savon 2 en 1 pour le corps et cheveux
  • Crème pour le corps
  • Mouche-bébé (Ici, nous somme de grands fans du Nose Frida. Il se glisse bien partout, ne fonctionne pas à batterie, abordable et super efficace.)
  • Couches
  • Lingettes (J’aime particulièrement les Water Wipes car elles sont idéales pour les petites peaux sensibles)
  • Crème de change (Mustela est la seule qui fait effet pour ma fille)
  • Liniment
  • Débarbouillettes douces
  • Serviette de bain
  • Petit bain (On ne s’est jamais servi du nôtre, on a toujours pris notre bain avec elle ou dans le lavabo)
  • Piqués (pour protéger les surfaces où on changera les couches)
  • Tapis/matelas à langer
  • Couvre tapis à langer
  • Suces
  • Détergent et savon à vaisselle naturel ou sans parfum (J’aime beaucoup celui de Attitude)
  • Thermomètre
  • Poubelle à couches

Je pense que c’est dans cette section hygiène que vous pourrez y aller vraiment en fonctions de vos préférences… Couches lavables ou non, produits naturels ou non, il y a plein de recettes DIY pour des produits faits maison aussi. Vous découvrirez vos préférés avec le temps.

SOMMEIL

  • Snuggle Me (on a ADORÉ ce coussin qu’on trainait partout pour les dodos jusqu’à ses 6 mois environ)
  • Moïse (pour les dodos dans la chambre des parents ou ailleurs dans la maison)
  • Lit et matelas
  • Couvre matelas waterproof
  • Petite veilleuse (vous savez comme j’aime celle-ci)
  • Machine à bruits blancs (très pratique pour les bébés au sommeil léger comme la mienne)
  • Mousselines
  • Couverture plus chaude
  • Draps contour
  • Moniteur
  • Sac de nuit

Ce qui fonctionne pour le sommeil d’un bébé ne fonctionne pas nécessairement pour l’autre. Novalie était en crise aussitôt dans un sac de nuit, mais je sais que pour plusieurs, c’est un must. Pour la machine à bruits, ce n’est que vers ses 4 mois, pendant sa régression de sommeil, qu’on a réellement compris son utilité et on l’utilise encore aujourd’hui.

ALIMENTATION

  • Support pour sécher les biberons (l’item que j’offre toujours en cadeau de shower)
  • Biberons
  • Tire-lait (on peut en louer à la pharmacie ou à l’hôpital)
  • Bavoirs (pour les regurgis surtout au début)
  • Bavoirs d’épaule (pour faire les rots)
  • Haaka
  • Coussin d’allaitement
  • Essentiels allaitements (tire lait, pads, etc)

J’ai seulement mentionné les items pour l’alimentation des 6 premiers mois, soit le lait. Le reste, rien ne presse de l’acheter. Tout dépendant de comment vous aurez choisi de nourrir bébé, vous verrez ce qui s’applique à vos besoins dans cette liste. Ici, j’ai allaité et donné de la préparation. J’ai adoré le support pour sécher les biberons dont on se sert encore à ce jour. Les bavoirs pour l’épaule, pour faire les rots, on ne s’en servait pas vraiment… Des débarbouillettes faisaient l’affaire pour nous. Le Haaka c’est incroyable pour récolter du lait maternel le plus facilement du monde.

DIVERTISSEMENTS ET SORTIES

  • Chaise vibrante et/ou balançoire
  • Porte-bébé écharpe (confortable, plus doux et peut servir dès 8lbs souvent)
  • Siège d’auto
  • Poussette
  • Housse pour le banc d’auto (selon la saison)
  • Sac à couches
  • Album de naissance
  • Parc (attendre de voir si on en a besoin)
  • Tapis d’exercices
  • Chaise berçante

Pour la chaise vibrante, on a adoré la version la plus cheap chez Walmart. Elle n’était vraiment pas dispendieuse et facile à trainer partout dans la maison. Novalie n’a jamais semblé apprécier son temps dans la chaise berçante donc pas un it avec elle. Nous avons acheté un parc seulement vers son 1 an, je pense. On réussissait toujours à emprunter celui d’un membre de notre famille.

Et voilà! Je sais que ça fait beaucoup et que ça semble très long comme liste, mais j’aimerais vous rassurer en vous disant que pratiquement tout cela peut être acheté usagé ou emprunté. Pour plusieurs items comme le porte-bébé, la chaise vibrante, le tire-lait, le coussin d’allaitement et j’en passe, je pense que c’est très bien d’essayer avant d’acheter. On ne peut pas vraiment connaître nos préférences (et surtout celles de bébé!) avant de l’expérimenter.

Un autre point que j’aimerais soulever avant de conclure aussi c’est que même si on a l’impression de devoir tout acheter et stocker comme si on se préparait pour la guerre, ce n’est pas réellement nécessaire. Je ne vais parler que pour moi ici, mais, après avoir retrouvé ma forme, j’étais très heureuse de sortir de la maison faire mes commissions avec mon bébé et comme je le disais aussi plus haut, c’est très facile de commander en ligne.

Essayez de ne pas stresser avec toutes les choses à faire et à acheter (plus facile à dire qu’à faire, je sais!) le plus important, c’est de profiter des précieux premiers moments avec votre nouveau bébé, car ça, ça ne se rachète pas.

VERSION IMPRIMABLE DE LA LISTE

*certains liens sont affiliés*

Ce que je veux nous procurer pour bébé #2

Aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous les items que j’aimerais me procurer pour la venue de notre deuxième petite cocotte. Il est évidement qu’on n’a pas besoin de tant de choses puisqu’on a déjà une autre petite fille assez proche. Par contre, après m’être informée auprès de mes amies mamans et simplement après y avoir pensé un peu, j’ai réussi à dresser une petite liste. Je ne vous parlerai des essentiels (couches, biberons, etc.) mais des choses que j’aurais aimé avoir la première fois où que je ne veux/peux pas réutiliser.

Pour ce qui est des gros morceaux comme la poussette, le siège d’auto et la bassinet par exemple, on a déjà tout. Nous avons tout de même pris la décision d’acheter une deuxième bassinet puisque nous ne sentons pas que Novalie est prête à sortir de la sienne tout de suite. Nous ne voulons pas ajouter un changement de plus en la changeant de lit et elle semble réellement bien dans sa couchette. Les trucs comme la chaise vibrante, berçante, etc, on a encore tout ça et c’est en très bon état donc rien besoin de racheter ici non plus. Nous sommes récemment allés faire un tour chez Ikea pour nous procurer des meubles qui manquaient, je vous invite à regarder ce vlog-ci où vous verrez nos achats.

  1. Des cintres pour bébé

J’en ai déjà dans la chambre de Novalie et je les aime beaucoup. Les réguliers sont trop gros pour les mini vêtements de bébés. J’aime qu’ils soient en velours car ça tient bien et aussi, qu’ils soient minces donc ça prend moins de place que les cintres en plastique. Il y en a souvent chez Winners/Homesence mais j’ai trouvé les miens juste ici.

2. Un porte-bébé à anneaux

Ça, je l’avoue, c’est comme une petite gâterie pour moi. J’ai adoré le portage avec Novalie et je souhaite fort en refaire avec Olivia. Je vois ces porte-bébés à anneaux partout sur Instagram et je trouve que ça a l’air si simple et pratique. Je capote sur les modèles de la compagnie Wildbird. Les imprimés sont magnifiques!

3. Des couvertures

C’est une de mes amies qui m’a conseillé de racheter des mousselines pour ne pas que ça dérange l’enfant plus vieux et je trouve que ça a bien du sens. Novalie est très attachée à ses doudous et je ne crois pas qu’elle apprécierait de voir un nouveau petit bébé dedans… Je veux mettre toutes les chances de notre côté pour que l’adaptation se fasse bien.

4. Un autre moniteur ou une autre caméra

Nous avons déjà un moniteur vidéo tout à fait standard pour Novalie et je n’ai rien à redire, ça fait la job. Je ne sais pas si je suis prête à l’enlever de sa chambre honnêtement… à suivre! Mais j’aimerais soit une autre caméra pour la chambre d’Olivia ou, si je m’écoute réellement, le système Owlet. C’est très dispendieux, mais les gens qui l’ont n’ont que du bon à en dire. J’étais très anxieuse dans les premiers mois de vie de Novalie. J’avais totalement de syndrome de la maman qui ne dort pas car elle est trop alerte. J’avais peur de dormir par crainte qu’elle arrête de respirer dans son sommeil ou qu’elle s’étouffe… J’allais toujours la voir, j’étais incapable de dormir, même quand Sam était là lui aussi. Je sais que pour bien des gens, ce n’est qu’un gadget inutile, mais pour ma part, j’aurais tellement aimé avoir cette paix d’esprit de plus.

5. Un moïse

J’ai déjà un petit moïse dans lequel Novalie dormait les premiers mois, dans notre chambre. J’aimerais par contre, quelque chose dans quoi je pourrais mettre le Snuggle Me pour les siestes qui se feront en bas, dans le jour. Quand Novalie était bébé, elle dormait simplement dans son Snuggle Me sur le divan mais je ne crois pas que ce soit une option maintenant puisque j’aurai une petite toddler qui ne se gênera pas pour grimper en tout temps sur le divan. Je ne sais pas encore exactement ce que je veux. J’aimerais un genre de panier qu’on peut déposer sur une base… vous voyez le genre?

Source: Pinterest
Source: Pinterest

Voilà, ce sont les items auxquels je pense en ce moment. Si vous êtes passé par là ou vous vous apprêter à accueillir un deuxième (ou 3e, ou 4e, ou 5e ou plus! ) bébé vous aussi, avez-vous des suggestions/recommandations? Merci!

Alex

Mes essentiels de grossesse (premier et deuxième trimestre)

À mi-chemin dans ma deuxième grossesse, j’avais envie de partager avec vous les items que je trouve  »essentiels » (c’est un grand mot) lorsque je suis enceinte. Ce n’est pas très différent que pour ma première grossesse si ce n’est qu’il y a probablement moins de choses puisque je sais davantage ce que j’aime. J’espère que comme moi, ces items pourront vous apporter un peu de réconfort dans cette période qu’on veut la plus douce possible.

1. Bouteille d’eau isolante

On le sait, boire de l’eau, c’est important! Ce l’est donc d’autant plus lorsqu’on est enceinte. Je bois de l’eau tout au long de la journée et quelque chose qui m’aide réellement à en boire assez, c’est de la boire froide et à la paille. C’est pourquoi je traine toujours avec moi un gobelet ou une bouteille isolante. C’est vraiment plus facile à boire comme ça promis! Vous savez comme j’aime le gobelet le Davids Tea.

2. Huile de coco

La question qu’on me pose le plus lorsque je suis enceinte c’est probablement, qu’est-ce que je mets sur ma peau afin d’éviter les vergetures. Désolée de vous apprendre que je fais partie de la catégorie des gens qui croient qu’on ne peut pas faire grand-chose pour les prévenir… MAIS je crois que de garder la peau bien hydratée ne peut pas faire de tord. Je n’aime pas particulièrement m’enduire de crème en sortant du bain ou de la douche, c’est pourquoi j’aime beaucoup mettre environ 2 cuillères à table d’huile de coco (ou l’huile de votre choix) dans le bain. Ma peau est douce et hydratée en sortant et je sauve une étape, yé!

3. Sel d’Epsom

Parlant de bains, cela m’amène à vous parler du sel d’Epsom. Les divers maux de grossesse sont bien réels et dans mon livre à moi, il n’y a très peu de choses qu’un bon bain ne peut pas régler. J’aime beaucoup le sel d’Epsom pour ses propriétés relaxantes. J’ai vraiment l’impression que ça détend les tensions. On en trouve dans toutes bonnes pharmacies et c’est très abordable.

4. Vêtements confortables

Vous savez que je n’ai pas besoin d’être enceinte pour apprécier les vêtements douillets, mais je trouve que la grossesse, c’est une excellente excuse pour porter du mou. Mon endroit favori pour magasiner des vêtements de détente, c’est sans contredit Aerie. Les tissus sont toujours très doux et souples, les coupes sont faites assez grandes donc parfait pour la bedaine qui grandira. Je préfère vous le dire par contre, c’est difficile de revenir aux vêtements  »normaux » après avoir essayé ceux du Aerie.

5. Sous-vêtements

Je me souviens qu’à un certain point dans ma première grossesse, je n’endurais plus mes petites culottes! C’est alors que j’ai compris qu’il ne fallait pas sous-estimer les sous-vêtements. Même si l’on ne les voit pas, ils y sont pour beaucoup dans notre confort. Rien de pire que des  »bobettes » qui roulent. (Si vous savez, vous savez) Bref, j’ai particulièrement aimé celles de chez Thyme, le modèle Hypster que j’ai porté jusqu’à quelques mois post-partum.

6. Leggings

J’ai beaucoup de misère à trouver mon compte au niveau des pantalons/jeans de maternité. On dirait que ça ne fonctionne tout simplement pas avec ma bedaine. En revanche, j’ai développé un amour profond pour ces leggings de chez Dynamite. Je ne sais pas jusqu’à quand je pourrai les porter dans ma grossesse, mais pour le moment, c’est parfait. C’est tout ce que je porte! Les panneaux élastiques sur les côtés et la taille haute les rendent très confortables et extensibles.

Voilà pour mes essentiels de grossesse #2. Quels sont les vôtres?